top of page
  • HOS

Action Solidaire en Inde : acte 4 - Mars 2020

Le récit par Ophélie - Une belle expérience d’humilité


" Voici maintenant plus de deux ans que je suis partie, l’eau a coulé sous les ponts et c’est avec émotion que je revisionne mes photos et que je vous partage enfin cette action.


Un contexte particulier


Je suis rentrée d’urgence au bout de 20 jours d’action aux vues de la crise sanitaire qui commençait à se répandre en Inde. Les avions se faisaient de plus en plus rares, j’ai alors pris la sage décision d’écourter mon séjour. C’est alors que je pose le pied sur le sol français deux jours après le confinement officiel français…

Un retour par chance au vert et du temps pour intégrer tout ce qui venait d’être vécu…



Sieste masquée Dans le bus, avec Marina de l’association Blue Turtle.


Quand j’ai posé les pieds en Inde la première chose que j’ai fait c’est une retraite de 10 jours de méditation en silence « Vipassana », coupé du monde sans téléphone. Lorsque je rallume mon téléphone, dans le flot de messages réceptionnés, j’apprends que mon binôme (qui m’était inconnu) ne sera pas de la partie.

Est-ce que je souhaite malgré tout faire l’action toute seule ? Oui, Bien-sûr ! Et c’est parti pour l’aventure.


Calcutta


Dans le taxi je découvre la cohue de Calcutta, je suis ébahie, les 10 jours m’ont rendu tellement zen et dans l’acceptation de ce qui est. Heureusement parce que Calcutta c’est un vrai Bazard ! Tout va vite ça grouille de partout, c’est grand et complexe.

La plupart des étrangers que nous croisons sont là pour faire du bénévolat plutôt que du tourisme tant la ville est en demande. La misère est à nos pieds, à chaque coin de rue. Et ils sont là avec le sourire de croiser « une blanche ». Je prends le soin quand je sors, de couvrir mes épaules et ma tête, « j’essaye » de passer inaperçue.


Les Galopins de Calcutta


Fabienne m’a fasciné par son énergie et son dévouement pour ces jeunes. Elle a recueilli 9 enfants garçons dans la rue et leur a permis de suivre une école de qualité.

Ils sont aujourd’hui majeurs, la plupart travaillent déjà. Leur anglais étant à la perfection, j’ai eu de très beaux échanges avec eux.


Je suis venue 2 fois dans leur foyer pour leur dispenser des consultations, j’ai partagé plusieurs repas avec eux où ils m’ont appris à manger à la main, la droite bien sûr !


Ensuite j’ai été dans un autre foyer rattaché aux Galopins de Calcutta. Des garçons entre 6 et 9 ans recueillis depuis peu, parlant uniquement leur langue. Ce fût alors de la communication non verbale.

Les grands m’avaient annoncé « tu verras ils sont « naughty » (vilains) ». Avec un peu d’appréhension j’arrive dans leur foyer. Il me semble que je les ai tous vu en une fois. A ma grande surprise ils sont sages, m’observent et m’imitent entre eux avec application, c’était un moment magique.

 



Blue Turtle : Association qui propose du soutien scolaire dans un quartier de Calcutta initié par Violaine et Sophie.


C’est ici que j’ai passé le plus de temps de mon action. Un appartement m’a été prêté, très précaire, mais là-bas on accepte tout…


J’ai été magiquement accompagnée par Marina qui pilote l’association sur place et Nokoma qui me faisait à manger tous les midis. J’ai eu la chance de rencontrer Violaine et Sophie et de passer de supers moments avec elles. Elles sont connues dans le quartier ! Nous y avons vécu la Holi, où tout le monde se bénit de couleurs.


Là j’ai vu beaucoup de monde, je faisais 8 à 10 consultations par jours environ ; les enfants de l’associations, les professeurs, les amis, les familles, j’aurais pu y rester un mois entier pour contenter tout le monde !

J’ai été accueilli comme une fille, une amie, j’ai reçu des cadeaux, j’ai tout donné, même en étant malade (attention aux glaces).


Dîner chez Nokoma : Préparé avec soin par Nokoma, avec Violaine, Sophie, Marina et le fils de Marina. Nous mangeons dans sa pièce de vie 4m2, la cuisine étant partagée dans le couloir.

 









La Holi : Sophie, Violaine et moi.

  





Consultations dans les locaux de Blue Turtle



Le mot de la fin...


Et mon action s’arrêta là. Le cœur rempli et le corps fatigué. Je suis contente de rentrer, de me rétablir, de me reposer et de trouver le calme. Je me souviens de ma mère qui vient me chercher à l’aéroport avec son attestation en main, elle était un peu perdue avec les restrictions et si contente de me retrouver je crois aussi !


Je suis si reconnaissance de cette expérience, merci à toutes les personnes citées dans cet article et merci surtout à HOS. Une belle expérience d’humilité."


Ophélie


289 vues0 commentaire

Kommentare


QUI SOMMES-NOUS?
asie, hos, hands of solidarity, backpackers, amerique, travel, map, association, osteopathe, humanitaire, voyage, hos, tour du monde, world, aide, sace à dos, couple

Bonjour à tous et bienvenue sur le site de l'association Hands Of Solidarity !

 

Fondée par Emmanuelle et Jérémie, deux ostéopathes voyageurs, HOS est une structure d'envoi d'ostéopathes bénévoles à travers le monde.

NOUS SUIVRE
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • blog HOS
OU SOMMES-NOUS?

Vous souhaitez soutenir

HOS

Afin de poursuivre l'envoi de bénévoles ostéopathes sur nos lieux d'actions en Asie et Amérique du Sud. Mais aussi de continuer à développer des partenariats avec les structures d'accueil à l'étranger...

bottom of page